Accueil CV Cours Maple GSM Voyages HP 48 Radio Amis

Séminaire : Linux, un tour d'horizon

Le cours

Vous pouvez visualiser ou télécharger la version juin 2002 de ma présentation sur Linux réalisée dans le cadre des séminaires UPS (Union des Professeurs de Spéciales) de l'ESME Sudria.

Visualiser la présentation
Télécharger la présentation au format PDF niveaux de gris (version 06/2001) - 4,2 Mo
Télécharger la présentation au format PDF couleur (version 06/2001) - 9,6 Mo

Quelques conseils pour installer Linux et Windows NT/2000/XP sur la même machine


Les lignes qui suivent proposent une description rapide, non technique, du système d'exploitation Linux.

Qu'est-ce que Linux ?

Linux est un clone d'UNIX (système d'exploitation 32 bits, multitâches et multi-utilisateurs), composé :

  • d'un noyau compatible POSIX, créé dans les années 1980 par un étudiant de l'université d'Helsinki, Linus Torvalds ;
  • d'un ensemble d'outils d'exploitation puissants (shell, compilateur, etc.) réalisés par le projet GNU ("GNU is not Unix") ;
  • d'une interface graphique XWindow compatible X11R6, nommée XFree86.

L'originalité de Linux est d'être un logiciel libre, c'est à dire distribué selon les termes de la GNU General Public License (GPL) : le logiciel est téléchargeable et distribuable gratuitement, et les codes sources des applications sont publics et modifiables par quiconque.

Des centaines de programmeurs du monde entier ont fait évoluer Linux au cours des années, pour en faire aujourd'hui une alternative crédible aux systèmes de Microsoft. On note aujourd'hui un véritable engouement pour ce système, dont la puissance et la fiabilité surpassent largement celles des systèmes commerciaux - pour un coût nul - alors que des interfaces conviviales se développent, rendant le système accessible au grand public.

Quelques atouts de Linux

Disponible sur un très grand nombre de plateformes

  • des distributions de Linux sont disponibles pour Intel X86, Pentium et IA64, Motorola PowerPC (Mac), DEC Vax et Alpha, SPARC, Amiga, Atari, MIPS, etc.
  • Linux comporte une interface texte (très complète) ainsi qu'une interface graphique. Il est donc utilisable sur un PC ou une station aussi bien que sur un simple terminal alphanumérique.
  • la conception de l'interface graphique X11 permet d'utiliser des applications Linux depuis un simple terminal graphique, les applications s'exécutant sur un serveur distant.

Multi-tâches

Linux est un système multi-tâches. La gestion des tâches est organisée sous forme d'arbre et chaque tâche, ou process, dispose de son propre espace mémoire. Ainsi le plantage d'un programme n'influe en rien sur le système. Même un poste en apparence "bloqué" pourra être utilisé depuis un terminal. La gestion des tâches de Linux n'a rien à voir avec celles de MacOS ou de Windows 95/98 !

Multi-utilisateurs

Un même poste peut être utilisé simultanément par plusieurs utilisateurs, par le biais de terminaux ou de liaisons modem ou TCP/IP. Un simple Telnet donne accès à l'interface texte, mais il est également possible d'exécuter à distance des applications graphiques (cf. rubrique suivante).

Le concept de système multi-utilisateurs implique la gestion de privilèges des utilisateurs, de protections des fichiers sur les disques, et de quotas d'espace disque, ...

L'interface graphique X11

Toutes les distributions de Linux comportent un serveur X11. Ceci est un standard dans le monde UNIX. X11 est utilisé par des systèmes comme OpenVMS, Solaris, et d'autres UNIX. Au travers de la notion de display, X11 permet d'exécuter des applications graphiques à distance, c'est-à-dire en utilisant l'affichage du poste local, et la CPU d'un poste distant. Il est même possible d'utiliser des applications Linux sous MacOS ou sous Windows, au moyen d'un serveur X pour l'un de ces systèmes (cf. URL)

La notion de window manager permet d'adapter totalement son environnement de travail à ses goûts, et offre une gestion très souple des fenêtres. En particulier, contrairement à ce qu'on rencontre sous Windows ou sous MacOS, les fenêtres répondent toujours à l'utilisateur. Quelque soit l'état d'une application (en attente, ou figée), il est toujours possible de redimensionner ou de masquer sa fenêtre.

Un système d'exploitation résolument orienté réseaux

Un poste Linux se sent aussi à l'aise en tant que machine autonome, que comme serveur. Une machine Linux permet de gérer de manière simple et fiable l'ensemble d'un réseau local. Quelques exemples de serveurs disponibles : POP3, SMTP (Sendmail), Proxy (Squid), Firewall, AppleTalk, Samba (SMB), Web (Apache), News (INN).

Chaque utilisateur dispose d'une adresse email automatiquement attribuée lors de la création de son compte. Il peut aisément publier son site Web sur l'Intranet ou l'Internet.

L'évolutivité

Le code source des applications est libre ! Non seulement l'utilisateur peut le consulter, mais il eut également y apporter des modifications et redistribuer les applications... C'est ainsi que des milliers de programmeurs du monde entier font évoluer Linux quotidiennement.

Le site Freshmeat, qui présente chaque jour une sélection de nouveau logiciels, est un reflet du dynamisme de la communauté des utilisateurs Linux.


The K Desktop Environment (KDE)

Depuis des années, Linux est un système reconnu comme puissant et stable. Aussi des entreprises l'ont-elles très tôt utilisé en tant que serveur Web. Cependant, la convivialité a longtemps fait défaut à Linux, comme aux systèmes UNIX en général, et la vision classique que l'on a d'un tel système demeure celle d'un écran noir où s'empilent commandes cryptiques et messages d'erreurs peu explicites.

Avec l'avènement de Linux, des groupes de programmeurs se sont formés pour offrir à Linux la convivialité qui lui manquait. Aujourd'hui, on recense en particulier deux équipes travaillant sur des environnements de bureau, c'est-à-dire des interfaces graphiques conviviales, similaires à MacOS ou Windows : KDE (mon favori, mais c'est une question de goût), et GNOME.

Ces deux projets, soutenus et réalisés par des programmeurs du monde entier, sont distribués conformément aux termes de la GPL. Les environnements KDE et GNOME sont donc gratuits.

KDE allie la convivialité de MacOS ou de Windows à la puissance d'UNIX.

Du point de vue technique, KDE est un ensemble de logiciels pour X11 utilisant la bibliothèque de widgets Qt (GNOME étant écrit avec GTK). Il est constitué de :

  • un window manager, nommé kwin, capable d'adopter le look de nombreux systèmes, dont Windows 95, Motif,  MacOS, NextStep, etc. ;

  • plusieurs programmes gérant le "bureau" : kicker, une barre des tâches et un lanceur de programme, et konqueror, un explorateur multi-thread capable de parcourir le Web aussi naturellement que vos disques ;

  • un ensemble de logiciels divers. KDE est distribué avec un éditeur de texte, des visualisateurs DVI, PS et fax, des jeux, un logiciel de dessin, des accessoires, des outils d'administration, etc. Mais de très nombreux autres logiciels pour KDE sont disponibles.

Les applications KDE répondent à des critères rigoureux : interface unifiée, transparence réseau, communication inter-applications (DCOP), système KOM/OpenParts, similaire à OLE/ActiveX pour Windows.

KDE est distribué sous les formes TGZ, RPM, etc. sur le site http://www.kde.org ainsi que par de nombreux éditeurs de Linux (comme Caldera, RedHat, ...) qui l'incluent dans leurs distributions.

Consultez le site officiel de KDE pour de plus amples informations : http://www.kde.org


Quelques URL

Voici quelques adresses Internet utiles :

Logiciels pour Windows et MacOS :

Attention, certains sites sur Linux sont surchargés ! N'hésitez donc pas à vous connecter sur les miroirs qui vous seront proposés.

... Retour au sommaire des cours ...


© Copyright Patrick LE QUÉRÉ 2002 - Dernière mise à jour le 30/04/05